Beaubleu est de retour avec une superbe collection Vitruve !

Publié le 7 Mars 2022

Beaubleu, la marque française célèbre pour ses aiguilles circulaires est de retour avec une nouvelle collection. Notre avis sur la collection Vitruve de Beaubleu.
 

Beaubleu Vitruve : une superbe montre

Quand on me demande quelle marque récente sera iconique demain, j'ai souvent du mal à être catégorique. Mais si je devais prendre les paris, je miserai définitivement sur Beaubleu, la marque tricolore créée par Nicolas Pham, et ses superbes montres avec aiguilles circulaires.

Nous vous avions déjà présenté les précédentes collections de Beaubleu sur le blog MBA et  sommes ravis de vous annoncer la sortie de la collection Vitruve qui est tout simplement splendide. Vous découvrirez également en fin d'article une interview exclusive de Nicolas Pham qui a accepté de répondre à nos questions.

On retrouve les superbes aiguilles circulaires sur la Beaubleu Vitruve
 

Beaubleu Vitruve : une triple collection

La collection Beaubleu Vitruve comporte trois types de montres : la Vitruve Date, la Vitruve Origine et la Vitruve GMT. Petit tour des spécificités de chaque sous-collection.
 
La Vitruve Date : une architecture séduisante

Comme son nom l'indique, la Vitruve Date possède une "date" élégamment insérée à 6 heures. Le jeu graphique entre les aiguilles circulaires et les petits cercles métalliques du cadran sont une vraie réussite ! 

montre beaubleu vitruve date
Beaubleu Vitruve Date
Côté technique, la montre embarque un mouvement japonais Miyota 9015 (qui a fait ses preuves), un boîtier en acier 316L et un verre en saphir. Ces matériaux de très bonne qualité se retrouvent également sur les montres Vitruve GMT et Vitruve Origine. 
 
La Vitruve Date sera produite à 888 exemplaires seulement et est disponible en pré-commande dès maintenant sur le site de Beaubleu.
Prix à 650€ au lieu de 950€ pour les premières commandes, livraison dès Septembre. 
 
La Vitruve Origine reprend les codes graphiques des précédentes collection
Si vous avez aimé les précédentes collections Beaubleu comme la collection Beaubleu Union alors la Vitruve Origine vous plaira particulièrement.
La Vitruve Origine

Sur la Vitruve Origine les trois aiguilles circulaires se déploient sur un cadran double. Le premier cadran fumé exhibe une tampographie en chiffres romains et repose sur le second qui est guilloché avec une couleur velours. Les index semblent flotter comme par magie.

Prix à 650€ au lieu de 950€ pour les premières commandes, livraison dès Septembre. Précommandes ici. 
 
La Vitruve GMT : la petite pépite selon nous.
Chacun aura sa sous-collection favorite mais pour nous la Vitruve GMT nous a particulièrement touché ! 
 
La montre Beaubleu Vitruve GMT : superbe !

Composée de deux couronnes cachées, la montre possède une complication que l’on peut découvrir en actionnant l’une d’elle. Ainsi, le rehaut, estampillé des 12 chiffres, tourne et indique le temps d’une autre partie du monde.

Le modèle avec cadran bleu et bracelet cuir noir (représenté ci-dessus) est d'une élégance rare. 

Prix à 810 € au lieu de 1110€ pour les premières commandes, livraison dès Septembre. Précommandes ici. 

Pour chaque collection, vous avez le choix entre plusieurs couleurs de cadran et de bracelet, ce qui permet à chacun de composer sa Vitruve préférée.
 
Nous vous invitons vraiment à tester les montres Beaubleu. Elles ont un design unique qui interpèlera vos amis se demandant comment fonctionnent ces aiguilles circulaires. C'est une jeune marque française talentueuse qu'il faut suivre ! Et en parlant de talent, nous avons eu la chance de poser quelques questions à Nicolas Pham, créateur des montres Beaubleu. 
 

Interview exclusive de Nicolas Pham, créateur de Beaubleu. 

Nicolas Pham, le créateur français derrière les montres Beaubleu

 

MBA - Comment se porte Beaubleu Paris ?
Nicolas Pham : Tout se passe à merveille, l’ambition de créer une communauté autour d’une autre vision du temps est aujourd’hui accomplit. On pense et doit s’agrandir pour maintenir cette proximité avec nos ambassadeurs. 2020 a vraiment été l’année de la croissance paradoxalement aux événements qu’on connait tous. Le fait que les femmes ont pu plus se reconnaitre dans notre proposition design et qu’une nouvelle génération cherche de plus en plus des objets qui font sens pour eux. Nous sommes donc passé de petit projet sympathique (rire) à une marque en expansion grâce à l’engouement des passionnés. l’année 2021 a surtout été l’année de la confirmation avec l’ouverture de notre première boutique au coeur de Paris ; c’était important pour notre communauté et pour nous d’avoir pignon sur rue et d’avoir encore plus de « réalité ». 
 
- Quelles sont vos ambitions pour cette nouvelle collection ?
Je suis toujours quelqu’un de prudent, j’avais fabriqué 500 pieces par modèle pour la collection Union et aujourd’hui certains modèles passeront en rupture de stock dans quelques jours. Donc pour cette nouvelle venue, j’ai augmenté légèrement les quantité à 888 pièces pour à la fois faire face à la demande mais également nous installé encore plus au local dans une trentaine de boutique/revendeurs en France. Le fait d’avoir décomposé la collection en trois temps, cela permets d’agrandir le discours et l’expérience de Beaubleu. Si on devait comparé au kickstarter de 2020, l’objectif serait de doubler les précommandes pour ensuite embauché deux nouveaux collaborateurs. Et enfin, il y a de plus en plus de passionnés en Europe et aux Etats-Unis qui souhaitent avoir d’avoir créations moins « cocktail », et je pense que c’est une belle première invitation avec cette collection Vitruve.
 
- Quelles ont été vos sources d'inspiration pour le design ?
L’inspiration évolue autant que l’âge (rires). Je regarde moins l’automobile que l’architecture, « brutalise » dans ce cas-ci. Je me suis beaucoup inspiré de bâtiment d’architectes brésilien et suisse comme Paulo Mendes da Rocha par exemple. Partir finalement d’un aspect brute et minimaliste pour ensuite tailler, polir, arrondir et structurer l’objet comme du mobilier. Le bloc d’acier s’habille alors d’une « assise », de « pieds » et de tissus pour faire naître un nouveau langage horloger. 
Finalement, une des contraintes que je me suis imposée était de dessiner une nouvelle typographie qui reprenne certaines courbures, formes et détails de la montre - c’était un challenge personnel et surtout une nouvelle manière que créer de la cohérence.
 
 
- Quelle a été la plus grande difficulté dans la conception de cette nouvelle collection ?
Honnêtement, j’ai eu l’embarras du choix sur cette collection. La GMT avec l’affichage d’un deuxième fuseau horaire m’a donné quelques cheveux blanc. Première complexité a été de cacher les couronnes mais surtout de maitriser l’action de la couronne GMT à 9h pour qu’elle ne soit ni trop dure ni trop molle. Mais pour couronner le tout après avoir dessiner les deux boitiers avec des cornes différentes. il a fallut dessiner un bracelet en acier qui épousent parfaitement les deux boitiers. Le bracelet nous a pris 3 mois de R&D (recherches & développement) : combien de file utilise t’on ? Quelle chute de bracelet ? Comment aplatir, polir et matifier le bracelet pour ne presque plus voir les maillons ? Tellement de questions dont ont n’a pas conscience au début. A ce niveau de complexité, le dessin ne sert plus à rien, il faut se confronter à la matière et prototyper des pièces, des processus de fabrication en permanence. Le plus douloureux finalement est de voir l’horloger faire tomber le bracelet plusieurs fois, s’appuyer dessus et voir même le jeter contre un mur pour tester sa resistance et sa réaction aux chocs pour valider le concept. Quand on développe une nouvelle technique, on veut couvrir toutes les possibilités et connaitre aussi ses limites.
 
 
- Quels sont vos conseils pour les jeunes horlogers qui hésitent à lancer leur propre marque ?
« Fuyez, pauvres fous » ? (rires). Plus sérieusement, pour lancer un projet horloger - avant même la marque - c’est d’avoir un concept fort. On aime tous plusieurs marques et/ou plusieurs modèles mais pour se lancer dans ce secteur il est necessaire d’avoir une proposition claire et différentiante,  qui ne se base pas sur un nom ou sur un hommage. Si on enlève le logo et qu’on enlève l’image de communication, que reste-t’il ? Il faut que votre produit parle dans un premier temps par lui-même, sans votre discours ou vos références techniques. Mais je pense que le plus important dans toute aventure, c’est de « faire » :  créer rapidement des visuels et/ou des prototypes pour vous confronter à la critique, aux passionnés, aux experts…
C’est toujours passionnant de fabriquer SA montre mais quand il s’agit de futurs passionnés, il est indispensable de fabriquer une montre dont les gens vont pouvoir s’identifier et se raconter à travers elle.
 
 
--------------
Nous espérons que cet article vous donnera envie d'en savoir plus sur les montres Beaubleu. Plus d'informations sur la collection Vitruve sur le site de la marque.
 
--------------

Inscrivez-vous à la newsletter de Montres Bonnes Affaires sur le TOP 100 MONTRES !

cliquez sur l'image pour vous inscrire

 

Rédigé par montres bonnes affaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Ces aiguilles circulaires sont très originales en effet ! Belle découverte !
Répondre
R
J'adore ! Merci pour la découverte !
Répondre